Régler un litige avec un voisin

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Régler un litige avec un voisin

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Il y a plusieurs manières de régler un litige avec un voisin, en fonction de la cause de la discorde. Dans tous les cas, il faudra d'abord entamer une procédure à l'amiable avec le voisin. En cas d'échec, il sera nécessaire de s'adresser à la mairie ou un tribunal.

1. Tentez de régler le litige à l'amiable

En règle générale, il est toujours préférable de commencer par essayer de régler votre litige à l'amiable. Pour cela, commencez par discuter avec votre voisin et prenez connaissance de vos droits.

En cas de litige relatif au bornage des terrains

Lorsque le litige avec un voisin a pour source la contestation de la limite du terrain de chacun, il est nécessaire de procéder à un bornage.

  1. Commencez par demander à votre voisin un bornage à l'amiable. Dans ce cas, vous allez nommer un géomètre, qui déterminera où se trouve la limite de chaque terrain.
  2. Au cas où le voisin refuse de procéder un bornage l'amiable, rendez-vous au tribunal judiciaire (ex-tribunal d'instance) dont dépend le lieu où est enregistré le terrain.
  3. Le juge nommera un géomètre, dont les frais d'intervention seront à partager entre le voisin et vous-même.
  4. Le géomètre établira un procès-verbal de bornage, qu'il remettra au juge.

En cas de litige relatif à un mur mitoyen

Construction d'un mur mitoyen

La construction d'un mur mitoyen ne peut être effectuée qu'avec l'accord des deux parties. Si un voisin a entamé la construction d'un mur mitoyen sans en aviser l'autre :

  • Il ne peut pas réclamer une participation aux travaux.
  • L'autre peut demander l'arrêt et la destruction des travaux en s'adressant au tribunal.

Hauteur d'un mur mitoyen

Si le litige avec votre voisin porte sur la hauteur du mur mitoyen, consultez le plan d'urbanisme local. Si rien n'est indiqué quant à la hauteur des murs privatifs, la hauteur maximum réglementaire dépend du nombre d'habitants de votre agglomération :

  • Pour une ville de moins de 50 000 habitants, la hauteur du mur mitoyen ne peut pas dépasser 3,20 m, chaperon inclus.
  • S'il s'agit d'une ville de 50 000 habitants ou plus, la hauteur du mur, chaperon compris, ne peut pas dépasser 2,60 m.

Informez votre voisin sur les règlements. S'il désapprouve, consultez le tribunal.

Surélévation d'un mur mitoyen

Un voisin peut surélever uniquement sa partie du mur mitoyen. Une fois que c'est chose faite, l'autre voisin peut demander que la partie ainsi rehaussée devienne mitoyenne, en remboursant la moitié des travaux.

Si les travaux de surélévation nuisent à la solidité du mur, le voisin peut demander l'arrêt et la destruction desdits travaux.

Travaux sur un mur mitoyen

Si l'un des deux voisins a effectué des travaux sur le mur mitoyen sans l'autorisation de l'autre, il ne peut pas lui demander de partager les frais. Si ces travaux ont été entamés sans l'accord du voisin, ce dernier peut demander au tribunal judiciaire ou de proximité l'arrêt et la démolition des travaux.

En cas de litige relatif à des plantations

Si des plantations débordent sur un terrain

Si une branche d'arbre ou des fleurs débordent sur un terrain, le propriétaire du terrain n'a pas le droit de les couper. En revanche, il peut sommer son voisin de le faire, et peut même saisir le tribunal à cet effet.

Par contre, si des fruits tombent des végétaux qui débordent sur son terrain, le voisin a tout à fait le droit de les ramasser.

Si le litige est lié à la plantation d'un nouvel arbre

Un arbre ne doit pas être planté à moins de 50 cm de la limite séparative des terrains. Les 50 cm sont comptés en partant du milieu du tronc de l'arbre.

Un arbre planté à moins de 2 m de la limite séparative d'un terrain ne peut pas atteindre une hauteur de plus de 2 m. Les 2 m sont mesurés depuis la base de l'arbre jusqu'à son point le plus élevé.

En cas de litige relatif aux bruits de voisinage

Dans un litige relatif aux bruits de voisinage, il est nécessaire de démarrer par la procédure de conciliation.

  • Contactez votre voisin et faites-lui comprendre aimablement que ces bruits dérangent.
  • Au cas où il ne change pas son comportement, réunissez les preuves et entamez la procédure suivante.

2. Suivez les étapes du règlement de litiges

Commencez par le règlement à l'amiable

  • Consultez votre voisin sur le litige qui vous oppose. Parlez-lui directement, ou envoyez-lui un courrier en recommandé avec accusé de réception.
  • En cas d'absence de réponse de sa part ou de réponse négative, vous pouvez faire intervenir la mairie.

Consultez le service de contentieux de la mairie

C'est le rôle des élus locaux de régler les litiges entre leurs administrés.

  • Contactez la mairie de votre ville, et demandez l'intervention d'un conciliateur.
  • En cas d'échec de la conciliation, vous pourrez alors vous adresser aux tribunaux.

Choisissez le tribunal compétent

Le tribunal compétent est le tribunal judiciaire ou le tribunal de proximité du lieu où se situe le terrain concerné.

Vous pouvez retrouver la liste des tribunaux depuis l'annuaire du site justice.fr.

Voisinage

Voisinage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles : principe et règles de mitoyenneté
  • Des conseils sur les recours et litiges de voisinage
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Problèmes

Sommaire

Problèmes de voisinage liés aux nuisances

Réclamation auprès d'un voisin pour mauvaises odeurs Solutions à la perte d’ensoleillement due à une construction voisine Nuisances olfactives industrielles dans votre voisinage : que faire ? Nuisances éoliennes Demande à un voisin de cesser ses nuisances sonores Panneau publiciraire lumineux : est-ce un trouble du voisinage ? Réclamation auprès d'un voisin pour nuisances visuelles Réclamation auprès du syndic pour tapage nocturne Locataires bruyants : le syndic peut-il se retourner contre vous ? 6 textes de loi sur les bruits de voisinage Voisinage : quels sont les cas de ruissellement litigieux Voisin bruyant Passer le motoculteur Assignation en justice pour nuisances sonores Voisinage : nuisances sonores Que faire contre des voisins bruyants Horaires pour tondre Plainte pour tapage nocturne Nuisances sonores des aéroports et plan d'exposition au bruit Nuisance sonore : sur quoi se fonde le trouble anormal du voisinage Après conciliation les troubles du voisinage persistent : que faire Tapage diurne : quels sont vos droits MIse en demeure du propriétaire de faire cesser les troubles de voisinage None Un arbre voisin prive votre logement de lumière : que faire ? Des attroupements troublent le hall de votre immeuble : que faire ? Voisinage : nuisances olfactives Nuisances olfactives Réclamation auprès du maire pour tapage nocturne Lettre au voisin pour tapage nocturne Réclamation auprès de la mairie pour nuisancs sonores Pompes à chaleur et clim dans la visée des troubles de voisinage

Ces pros peuvent vous aider