Nuisance sonore : sur quoi se fonde le trouble anormal du voisinage ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2019

Sommaire

Chaque habitation a ses désagréments de voisinage. Mais comment la jurisprudence distingue-t-elle la limite à partir de laquelle est constatée l’infraction ?

Différents types de bruits de voisinage

La loi distingue trois types de bruits pouvant créer des nuisances sonores :

  • les bruits domestiques :
    • provoqués par les individus (cris, chants, déplacements, etc.) ;
    • bruits d’objets (outils de bricolage, instrument de musique, pompe à chaleur, etc.) ;
    • bruits des animaux voisins, dont le maître est responsable ;
  • les bruits dus à l’activité professionnelle d’un voisin, qu’elle soit ponctuelle ou soumise à autorisation ;
  • les bruits causés par des chantiers voisins ou des infrastructures de transport.
Lire l'article Ooreka

Définition juridique du trouble anormal de voisinage 

La notion de trouble anormal de voisinage a été créée et définie par la jurisprudence, laquelle part du principe que toute personne doit supporter une certaine dose de désagréments inhérents au voisinage et son environnement.

Ainsi, la jurisprudence définit un seuil de tolérance, « les limites des inconvénients normaux du voisinage ». Dès lors que le trouble dépasse cette limite, la victime peut s’enquérir en justice et les juges, accorder la réparation du trouble.

Quels critères fixent la limite du trouble anormal ?

Le seuil limite à partir duquel commence le trouble anormal du voisinage se base sur cinq critères :

  • la durée et le moment où le trouble a lieu (diurne ou nocturne) ;
  • l’intensité du bruit ;
  • son caractère répétitif ;
  • la localisation et l’environnement (rural ou urbain) ;
  • l’âge de la victime du trouble.
Voisinage

Voisinage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles : principe et règles de mitoyenneté
  • Des conseils sur les recours et litiges de voisinage
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Problèmes

Sommaire

Problèmes de voisinage liés aux nuisances

Nuisances olfactives industrielles dans votre voisinage : que faire ? Plainte pour tapage nocturne Demande à un voisin de cesser ses nuisances sonores MIse en demeure du propriétaire de faire cesser les troubles de voisinage Horaires pour tondre Après conciliation les troubles du voisinage persistent : que faire Passer le motoculteur Que faire contre des voisins bruyants Réclamation auprès du syndic pour tapage nocturne Locataires bruyants : le syndic peut-il se retourner contre vous ? Nuisances éoliennes Voisinage : nuisances sonores Réclamation auprès d'un voisin pour nuisances visuelles Lettre au voisin pour tapage nocturne Réclamation auprès du maire pour tapage nocturne Nuisances olfactives Un arbre voisin prive votre logement de lumière : que faire ? Voisin bruyant Solutions à la perte d’ensoleillement due à une construction voisine Réclamation auprès d'un voisin pour mauvaises odeurs Panneau publiciraire lumineux : est-ce un trouble du voisinage ? Des attroupements troublent le hall de votre immeuble : que faire ? Assignation en justice pour nuisances sonores Réclamation auprès de la mairie pour nuisancs sonores 6 textes de loi sur les bruits de voisinage Voisinage : quels sont les cas de ruissellement litigieux None Voisinage : nuisances olfactives Nuisances sonores des aéroports et plan d'exposition au bruit Nuisance sonore : sur quoi se fonde le trouble anormal du voisinage Pompes à chaleur et clim dans la visée des troubles de voisinage Tapage diurne : quels sont vos droits